THE SHOCK OF THE FALL


 

RESUME‘ I’ll tell you what happened because it will be a good way to introduce my brother. His name’s Simon. I think you’re going to like him. I really do. But in a couple of pages he’ll be dead. And he was never the same after that. ’

AVIS: Je ne suis pas très portée sur les livres ‘jeunesse’ mais celui-là a immédiatement piqué ma curiosité. Avec ces quelques mots mystérieux, en même temps, comment faire autrement?

Premier livre en VO que je lisais depuis un moment – le dernier datant de mai – il m’a fallu quelques pages d’adaptation pour me refaire à cette langue pourtant si parfaite. Mais le fait que l’on plonge directement dans l’histoire de Matthew a fortement aidé à cette remise en pratique.

Dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé ce roman, raconté à la première personne, qui nous invite dans l’univers singulier du jeune Matthew Homes. Et ce que j’ai d’abord apprécié, c’était l’originalité de la narration puisque le jeune homme semble écrire son histoire tout au long du livre, via un pc dans l’hôpital où il était interné ou sur une machine à écrire, à d’autres moments. Parfois interrompu dans son récit par l’intervention de personnages extérieurs, on vit chaque instant avec lui, le plus souvent amusé par ses réflexions spontanées provoquées par les apparitions des autres personnages. On découvre ainsi un mode de fonctionnement un peu étrange et pour cause, le jeune homme a été diagnostiqué schizophrène. Et si en apparence, Matthew parait normal, nous faire visiter son esprit nous démontre les troubles de sa maladie, que ça soit dans ses actes ou des ses pensées ou encore dans l’impression qu’il a de voir et d’entendre Simon partout.

En parallèle, le narrateur évoque divers événements de sa vie, nous parle de sa relation avec les autres et vogue d’une époque à l’autre. Mais on ne s’y perd pas pour autant. C’est concis, cela raconte des moments précis, cela donne du relief à ce personnage inconstant et imprévisible. Des illustrations s’invitent dans le récit de façon amusante et les répétitions servent parfaitement à la narration. 

J’ai donc bien aimé le parti pris par l’auteur et la manière dont il avait abordé l’histoire de Matthew et sa famille. Si les événements ne laissent pas bouche bée et se laissent ingérer avec le reste de ce qui est raconté, c’est peut-être parce qu’on suit le cheminement du jeune homme avec tant de facilité.

MA NOTE: 15/20. Si j’ai aimé le contexte et l’angle pris par l’auteur, cela n’est pourtant pas un coup de cœur. Une lecture intéressante, originale, que je n’ai peut-être pas lue dans le meilleur état d’esprit mais que je ne regrette absolument pas d’avoir entamée. 

TITRE: The shock of the fall – AUTEUR: Nathan Filer – EDITION: The Borough Press (2014) – 320 pages

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s