Le sourire des femmes

« Encore sous le coup du départ soudain de son compagnon, Aurélie remarque dans une librairie un roman intitulé Le sourire des femmes. La lecture passionnée de ce livre, où elle se reconnaît dans le personnage principal, la sauve du désespoir. Aussi décide-t-elle de remercier l’auteur en l’invitant au restaurant. Mais rencontrer l’écrivain par l’intermédiaire de son éditeur se révèle compliqué. »

(Editions Le Livre de Poche – 2015)

★★★☆☆

Voilà un petit roman qui promettait de jolies choses et, en un sens, il remplit sa part du contrat. Il y a toutefois quelques éléments (et pas des moindres) qui ne m’ont pas permis d’apprécier l’histoire comme je l’aurais voulu…

Le livre débute bien, pourtant. Une entrée en matière rapide et simple qui nous glisse dans le quotidien d’Aurélie, à qui la vie semblait sourire. Bien entourée, à la tête du petit restaurant familial, elle vit en couple avec Claude et n’a aucune raison de s’imaginer qu’en quelques jours à peine, sa vie va basculer du tout au tout. Dans ce cas-ci, néanmoins, le meilleur est à venir – et le Jules de la demoiselle ne nous manquera de toute façon pas.

L’écriture simple mais efficace de l’auteur nous invite vraiment à lire cette histoire qui s’annonce pleine de douceur. La couverture comme le résumé font entrevoir une petite romance douce et sucrée qu’on lira avec plaisir – mais qu’on oubliera peut-être aussi rapidement qu’on l’a lue. Du coup, j’ai trouvé la plume plus aboutie que ce à quoi je m’attendais. Le fil conducteur du récit est vite décelé et sans grande surprise mais ça n’est franchement pas dérangeant. Tout cela se laisse lire avec plaisir. Mais… eh oui, parce qu’il y a un mais, et un gros, pour moi.

Et ce mais, à mon sens, ce sont les personnages. Ils n’ont pas vraiment de charme, pas celui auquel je m’attendais d’un roman comme celui-là, en tout cas. J’ai trouvé Aurélie assez fade et banale, quand elle n’était pas agaçante, par moments. André ne m’a pas plus convaincue et, pour une raison que je ne m’explique pas, je n’arrivais pas à me l’imaginer comme le trentenaire qu’il était censé être. Quelque chose dans sa façon d’être me l’a immédiatement dessiné comme un quinquagénaire bedonnant et ronchon et franchement, ça a eu l’art de briser l’atmosphère et j’ai eu beau m’efforcer de le rajeunir dans ma tête, c’était mal engagé. Mais je pense que ce qui m’a le plus embêtée, c’est l’absence d’alchimie qu’il y avait entre les deux protagonistes et qui n’a absolument pas permis d’arriver à adhérer à leur histoire. J’ai trouvé le tout forcé et j’ai dès lors été assez déçue par l’ensemble.

Je tenterai sûrement un autre roman de l’auteur, parce qu’à part les personnages, je trouvais le roman vraiment agréable, mais pour le coup, je ne peux pas vraiment dire que j’ai aimé Le sourire des femmes.

Publicités

2 réflexions sur “Le sourire des femmes

    • Ah flûte, je l’ai quand même laissé sur ma WL même si après avoir terminé celui-ci, j’hésitais assez. Du coup, je ne l’achèterai que si je le trouve en seconde main, pour ne pas être trop déçue si jamais il ne me plait pas :p

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s